Bienvenue,

Extrait Fermenté de Consoude / purin de consoude
La Consoude ( Symphytum officinale )
Plante herbacée vivace de la famille des boraginaceaes, la consoude est réputée depuis l’antiquité pour ses nombreuses vertus officinales. C’est une plante que je qualifierais de « fabuleuse » tant ses vertus alimentaires, médicinales, cosmétiques, et phytosanitaires sont nombreuses.
Riche en potasse, elle contient aussi de l’azote, du phosphore, du calcium, du magnésium, des vitamines et des oligo-éléments : du bore, du fer et du zinc. Cela en fait un engrais complet qui favorise la multiplication des racines, la tubérisation et la floraison. Mais surtout elle contient de l’allantoïne et de la vitamine B12 ( dont elle serait le seul membre répertorié du monde végétal à en posséder) qui sont deux activateurs de la multiplication cellulaire. Cela lui confère un pouvoir cicatrisant et régénérateur de la cuticule protectrice des plantes après la taille ou la grêle. Le purin de consoude donnera également force, vitalité et résistance à vos semis et son PH basique perturbera le développement de maladies fongiques telles que l’oïdium et le botrytis.

Extrait fermenté de consoude :
Il est fabriqué à partir de la feuille et de la tige fraîche de la plante récoltée avant floraison, broyée et mise à macérer dans 10 litres d’eau pour 1kg de plante. Pour assurer une bonne conservation de nos produits, nous rajoutons une dose de 0,1 % de sulfite (soufre). Le soufre est un élément minéral naturel qui rentre dans l’alimentation de la plante et sert de traitement antifongique naturel agréé en agriculture biologique.

Mode d’utilisation :
Agitez le purin avant l’emploi.
En pulvérisation foliaire :
Comme engrais : diluez à 5 % pendant le développement végétatif de la plante ou en association avec 5 % de purin d’ortie. Juste avant floraison, fructification ou tubérisation selon les plantes, passez à 10% de consoude uniquement. Entre 2 et 3 pulvérisations par mois.
En renforcement de l’immunité de la plante : seul dilué à 10 % ou en association avec les purins d’ortie ou de prêle à 5 % de chaque. Entre 2 et 3 pulvérisations par mois.
Pour stopper un départ d’oidum : seul dilué à 30 %, ou à 20 % associé à 10 % de prêle ou à du soufre soluble. Dans le cas du botrytis remplacer le soufre par du cuivre assimilable par la plante ( le Cuivrol par exemple ). Faites 2 traitements à 5 jours d’intervalle.
Comme cicatrisant après la grêle ou la taille : diluez à 20 % ou en association avec le purin de prêle à 10 % de chaque. 2 traitements à 5 jours d’intervalle .

En engrais liquide :
Diluez à 10 % dans l’eau d’arrosage, ou associé au purin d’ortie à 5 % de chaque. En apport régulier dans l’eau des gouttes à gouttes entre 1 et 3 % maxi.

En activateur de compost :
Diluez à 10 % dans l’eau d’humidification de votre compost, associé au purin d’ortie ou/et de fougère à 5 % de chaque.
A savoir :
Un apport régulier de purin de consoude suffit en général à compenser les carences en bore présentes dans la plupart des sols. En culture maraîchère (mon champ de compétence ) ces carences provoquent des nécroses sur les betteraves (crevasses noires) et sur les céleri-raves (crevasses oranges) qui les rendent impropres à la commercialisation et nuisent à leur conservation. Sur choux et épinard cela provoque des déformations importantes des feuilles.
Utilisez le purin de consoude de façon modérée sur légume-feuille car il peut accélérer la montaison.
Conservez au frais, à l’abri de la lumière et du gel.
Ne pas ingérer et tenir hors de portée des enfants.

Bienvenue sur notre boutique! Rejeter

Atout Plante : Siret :  353 266 042 00046